Portraits ENSICAENnais - Privel HINKATI

Privel HINKATI
Promo 2014 ApprentissageInformatique
Coordonnées (linkedin): https://www.linkedin.com/in/privel-hinkati-oly-59057761/
2014 – Ambassade de france Attaché Scientifique adjoint
2015 – ULTEO Chef de projet
2016 – FIME Ingénieur projet
2017 – ADVENTIEL Chef de projet
2019 – CAEN LA MER Chef de projet
2021 – Participation aux Jeux olympiques de Tokyo
2022 – MYLEGITECH Chef de projet

Pourquoi l’ENSICAEN ?

Je souhaitais faire une école d’ingénieur dans le monde de l’informatique et notamment en monétique donc c’était le choix le plus évident pour moi sachant que je suis caennais. Sportif de haut niveau depuis 2008, cela me permettait aussi d’être sûr de pouvoir m’entrainer dans mon club et dans de bonnes conditions. La rigueur et l’organisation sont les deux qualités qui m’ont permis de jongler entre mes études à l’Ecole et ma pratique de l’aviron à haut niveau.
Le sport de haut niveau demande beaucoup d’heures d’entraînement ce qui n’est pas forcément compatible avec un diplôme d’ingénieur. Cela a été possible avec de l’organisation, une bonne dose de détermination et grâce à la grande compréhension des professeurs.

Comment résumeriez-vous votre parcours professionnel ?

Un parcours qui a suivi les opportunités qui se présentaient à moi tout en se conjuguant avec ma pratique de l’aviron à haut niveau et mon rêve olympique. J’ai toujours réussi à intégrer ma pratique sportive avec mon parcours professionnel. Pour cela j’ai adapté dans un premier temps mes horaires en me levant tôt le matin pour que cela n’empiète pas sur ma vie professionnelle.
J’ai aussi dû faire des choix comme rentrer des Etats-Unis pour tenter de me qualifier aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.

En quoi consiste votre activité professionnelle actuelle ?

Je suis chef de projet informatique. Je gère l’organisation des équipes sur les différents projets afin de les mener à bien.

Quelle est votre plus belle réalisation ?

Ma qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Qu’est-ce-qui vous motive dans la vie ?

Tout simplement les challenges, qu’ils soient professionnels ou sportifs.

Avez-vous un conseil à donner aux jeunes ENSICAENnais ?

Ne pas penser qu’il y a un chemin tout tracé dans sa carrière.

Quel souvenir de votre passage à l’Ecole vous a le plus marqué ?

Je pense que c’est le Projet intensif. Il s’agit d’une épreuve mythique de la filière informatique qui consiste à faire plancher des équipes mélangeant promos de 3A info (apprenti, classique) et Mastères pour un rendu final après 3 jours non-stop. Un chef de projet est désigné pour gérer le déroulement du projet.
Ce projet m’a marqué car il y a beaucoup de challenges et cela génère dans les groupes de grosses tensions qu’il faut gérer et canaliser afin d’aller dans le même sens. On retient aussi les nuits blanches à travailler pour être dans les temps et fournir un travail de meilleure qualité que les autres groupes.

Quel conseil auriez-vous souhaité recevoir en tout début de carrière ?

Ne pas avoir peur de prendre des risques sur ses choix professionnels. Rien n’est figé dans le marbre et il faut être ouvert aux propositions.